Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• Le Chat-huant.
|<      <      Page 362      >      >|
Aller à la page
Le Chat-huanta. Voyez les planches enluminées, n.º 437 ; et la pl. XXV de ce volume.
Après la hulotte, qui est la plus grande de toutes les chouettes, et qui a les yeux noirâtres, se trouvent le Chat-huant qui les a bleuâtres, et l’Effraie qui les a jaunes : tous deux sont à peu près de la même grandeur ; ils ont environ douze à treize pouces de longueur, depuis le bout du bec jusqu’à l’extrémité des pieds, ainsi ils n’ont guère que deux pouces de moins que la hulotte, mais ils paroissent sensiblement moins gros à proportion. On reconnoîtra le chat-huant d’abord à ses yeux bleuâtres, et ensuite à la beauté et à la variété distincte de son plumageb ; et enfin à son

a En Grec,  ; en Latin, 
Noctua ; en Catalogne, Cabeca ; en Allemand, Milchsanger, Kinder, Melcker, 
Stock-eule ; en Anglois, Common brown-owl ou Leech-owl. — Strix. Gesner, Avi, 
pag. 738. — Aldrov. Avi, tom. I, pag. 561. — Chouette. Albin, tome I, page 
10, planche IX, avec une figure mal coloriée. — Noctua major. Frisch, pl. 
XCVI, avec une figure coloriée du mâle ; et pl. XCV, avec une figure coloriée 
de la femelle. — Le Chat-huant. Brisson, Ornithol. tome I, page 500. — The 
tawny owl. Britisch Zoology, planche B 3. Nota. Que faute d’exactitude, 
l’Auteur de la Zoologie Britannique a marqué du même numero B 3, deux 
planches différentes, et que l’une de ces planches représente le hibou ou 
moyen duc, et l’autre le chat-huant dont il est ici question.
b 
Voyez-en la description très-détaillée et très-exacte dans l’Ornithologie 
de M. Brisson, tome I, page 500 et suivantes : il suffit de dire ici que les 
couleurs du chat-huant sont bien plus claires que celles de la hulotte ; le 
mâle chat-huant est à la vérité plus brun que la femelle, mais il n’a que 
très-peu de noir en comparaison de la hulotte, qui de toutes les chouettes est 
la plus grande et la plus brune.
 

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 362      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.