Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• La Bondrée.
|<      <      Page 208      >      >|
Aller à la page
La Bondréea. Voyez les planches enluminées, n.º 420.
Comme la Bondrée diffère peu de la Buse, elle n’en a été distinguée que par ceux qui les ont soigneusement comparées. Elles ont, à la vérité, beaucoup plus de caractères communs que de caractères différens ; mais ces différences extérieures, jointes à celles de quelques habitudes naturelles, suffisent pour constituer deux espèces, qui, quoique voisines, sont néanmoins distinctes et séparées. La bondrée est aussi grosse que la buse, et pèse environ deux livres ; elle a vingt-deux pouces de longueur, depuis le bout du bec jusqu’à celui de la queue, et dix-huit pouces jusqu’à celui des pieds ; ses ailes, lorsqu’elles sont pliées, s’étendent au-delà des trois quarts de la queue ; elle a quatre pieds deux pouces de vol ou d’envergure : son bec est un peu plus long que celui de la buse ; la peau nue qui en couvre la base, est jauneb, épaisse et

a Goiran ou Bondrée. Belon, Hist. nat. des Oiseaux, page 101, fig. 
page 102. — Buteo apivorus seu Vespivorus. Willughby, Ornithol. pag. 39, fig. 
tab. 3. — Bondrée. Albin, tome I, page 3, fig. coloriée, pl. II. — Falco 
pedibus seminudis, flavis ; cerâ nigrâ ; capite cinereo, caudæ fasciâ 
cinereâ, apice albo. Linn. Faun. Suec. n.º 66. — Buteo apivorus. La 
Bondrée. Brisson, tome I, page 410.
b Quelques Naturalistes ont dit 
que cette peau de la base du bec étoit noire ; mais on peut présumer que cette 
différence vient de l’âge, puisque cette peau qui couvre la base du bec est 
blanche dans le premier âge de ces oiseaux : elle peut passer par le jaune, et 
devenir enfin brune et noirâtre.
 
|<      <      Page 208      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.