Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• L’Effraie ou la Fresaie.
|<      <      Page 366      >      >|
Aller à la page
L’Effraie ou la Fresaiea. Voyez les planches enluminées, n.os 474 et 440 ; et la planche XXVI de ce volume.
L’effraie qu’on appelle communément la chouette des clochers, effraie en effet par ses soufflemens, chē, chēi, chēū, chiōū, ses cris âcres et lugubres grĕi, grĕ,

a En Grec,  ; en 
Latin, Aluco ; en Allemand et en Flamand, Kirch-eule, ce qui signifie Chouette 
des églises ; Schleyer-eule, Chouette voilée, parce qu’elle semble avoir la 
tête encapuchonnée ; Perl-eule, parce que son plumage est parsemé de taches 
rondes comme des perles ou des gouttes de liqueur ; en Anglois, White-owl, 
Chouette blanche. Nota. Salerne dit qu’on l’appelle dans l’Orléanois, la 
Sologne, etc..… Frésaie ; en Poitou, Présaie ; en Gascogne, Bresague ou 
Fresaco ; dans le Vendômois, Chouart. — Effraie ou Fresaïe. Belon, Hist. 
nat. des Oiseaux, page 142… Petit Chat-huant plombé. Idem. Portraits 
d’oiseaux, page 26, B. Nota. Il paroît que Belon confond, à quelques 
égards, l’effraie ou fresaïe avec le tette-chèvre ou crapaud-volant, et 
Gesner le lui a reproché avec juste raison. — Aluco minor. Aldrov. Avi. tom. 
I, pag. 536. — Ululæ genus alterum quod quidam flammeatum cognominant. 
Gesner, Avi, pag. 774. — Aluco minor Aldrovandi. Willulgh. Ornith. pag. 67, 
tab. XIII. — Lucheran ou Chouette-blanche. Albin, tome II, page 7, planche XI, 
avec une figure coloriée. — Noctua guttata. Frisch, pl. XCVII, avec une 
figure coloriée. — Le petit Chat-huant. Brisson, Ornith. tome I, page 503. 
— The White owl. Britisch Zoology, planche B. 
|<      <      Page 366      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.