Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Seizième.
•• IV. Bécardes
|<      <      Page 311      >      >|
Aller à la page
qui pourroit faire croire que ce sont des oiseaux d’un autre genre : néanmoins, comme celui de Madagascar 
approche assez de l’espèce de notre pie-grièche grise, à cette différence près de la longueur des 
ailes, on pourroit le regarder comme faisant la nuance entre notre pie-grièche et cet oiseau de Manille, 
auquel il ressemble encore plus qu’à notre pie-grièche ; et comme nous ne connoissons aucun genre 
d’oiseaux, auquel on puisse rapporter directement cet oiseau de Manille, nous avons suivi le sentiment des 
autres Naturalistes, en lui donnant le nom de pie-grièche, aussi-bien qu’à celui de Madagascar ; mais nous 
avons cru devoir ici marquer nos doutes sur la justesse de cette dénomination.

IV. Bécardes. Voyez les planches enluminées, n.os 304 et 377.
Les oiseaux envoyés de Cayenne ; le premier, n.º 304, sous le nom de Pie-grièche grise ; et le second, sous celui de pie-grièche tachetée, qui sont d’une espèce différente de nos pie-grièches d’Europe, et que nous avons cru devoir appeler bécardes, à cause de la grosseur et de la longueur de leur bec, qu’ils ont aussi de couleur rouge ; ces bécardes diffèrent encore de nos pie-grièches en ce qu’elles ont la tête toute noire, et l’habitude du corps plus épaisse et plus longue ;
|<      <      Page 311      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.