Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quinzième.
•• XVII. L’Akouchi.
|<      <      Page 158      >      >|
Aller à la page
quatre doigts et le pouce garnis d’ongles courts et obtus, au lieu que des cinq doigts des pieds de 
derrière, il n’y a que le pouce qui ait un ongle plat et obtus, les quatre autres sont armés de petits 
ongles aigus. Les petits de ces animaux ont un grognement assez semblable à celui d’un petit cochon de 
lait. Les mamelles de la mère ressemblent à celles de la marmose. Seba remarque avec raison que dans la 
figure, donnée par Merian, les pieds et les doigts sont mal représentésa. Ces philandres 
produisent cinq ou six petits, ils ont la queue très-longue et prenante comme celle des sapajous ; les petits 
montent sur le dos de leur mère et s’y tiennent en accrochant leur queue à la sienne ; dans cette 
situation qui leur est familière, elle les porte et transporte avec autant de sûreté que de 
légèreté.

XVII. L’Akouchi.
L’Akouchi est assez commun à la Guiane et dans les autres parties de l’Amérique méridionale ; il diffère de l’agouti, en ce qu’il a une queue, au lieu que l’agouti n’en a point ; l’akouchi est ordinairement plus petit que l’agouti, et son poil n’est pas roux, mais de couleur olivâtreb : voilà les seules différences que nous connoissions entre ces deux animaux, qui néanmoins nous

a Seba. Volume I, page 49, table XXI, fig. 4.
b Cuniculus 
minor, caudatus, olivaceus. Akouchi. Barrère, hist. nat. de la Fr. Équin. pag. 
153.
 
|<      <      Page 158      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.