Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quinzième.
•• Le Mico.
|<      <      Page 121      >      >|
Aller à la page
Le Mico*.
C’est à M. de la Condamine, à qui nous devons la connoissance de cet animal (planche XVIII) ; ainsi nous ne pouvons mieux faire que de rapporter ce qu’il en écrit dans la relation de son voyage sur la rivière des Amazones : « celui-ci, dont le Gouverneur du Para, m’avoit fait présent, étoit l’unique de son espèce qu’on eût vu dans le pays ; le poil de son corps étoit argenté et de la couleur des plus beaux cheveux blonds, celui de sa queue étoit d’un marron-lustré approchant du noir. Il avoit une autre singularité plus remarquable, ses oreilles,

* Mico, nom que l’on donne aux plus petites espèces de Sagoins 
dans les terres de l’Orénoque, selon Gumilla, pages 8 et 9 ; nous l’avons 
appliqué à cette espèce, afin de le distinguer des autres. Nota. On voit par 
un passage de Joseph d’Acosta, que ce mot Mico signifioit Guenon, 
c’est-à-dire, Singe à longue queue, et que de son temps on appliquoit 
également le nom de Mico aux Sapajous et aux Sagoins : « il y a (dit cet 
Auteur) dans toutes les montagnes de la terre ferme des Andes, un nombre infini 
de micos ou guenons, qui sont du genre des singes, mais différens, en ce 
qu’ils ont une queue voire fort longue ; il y en a entr’eux quelques races 
qui sont trois fois plus grandes voire quatre que les autres ». Mais depuis le 
temps d’Acosta, il paroît qu’on a restreint le nom de mico aux plus petites 
espèces, et c’est pour cela que j’ai cru pouvoir le donner au petit sagoin, 
dont il est ici question.
Cercopithecus ex cinereo albus argenteus, facie 
auriculisque rubris splendentibus, caudâ castanei coloris. Le petit singe de 
Para. Briss. regn. anim. pag. 201.
 
|<      <      Page 121      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.