Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quinzième.
•• II. Vache de Tartarie.
|<      <      Page 136      >      >|
Aller à la page
II. Vache de Tartarie.
M. Gmelina a donné dans les nouveaux Mémoires de l’Académie de Pétersbourg la description d’une vache de Tartarie, qui paroît au premier coup d’œil être d’une espèce différente de toutes celles dont nous avons parlé à l’article du buffleb. « Cette vache, dit-il, que j’ai vue vivante et que j’ai fait dessiner en Sybérie, venoit de Calmouquie, elle avoit de longueur deux aunes et demie de Russie ; par ce module on peut juger des autres dimensions dont le Dessinateur a bien rendu les proportions. Le corps ressemble à celui d’une vache ordinaire ; les cornes sont torses en dedans ; le poil du corps et de la tête est noir, à l’exception du front et de l’épine du dos, sur lesquels il est blanc ; le cou a une crinière, et tout le corps comme celui d’un bouc est couvert d’un poil très-long, et qui descend jusque sur les genoux ; en sorte que les pieds paroissent très-courts ; le dos s’élève en bosse ; la queue ressemble à celle du cheval, elle est d’un poil blanc et très-fourni ; les pieds de devant sont noirs, ceux de derrière blancs, et tous sont semblables à ceux du bœuf ; sur les talons des pieds de derrière, il y a deux houppes de longs poils,

a Vacca Grunniens villosa, caudâ equinâ. Gmelin. Novi comment. 
Hist. Petrop. tom. V. Petropoli, 1760, fig. tab. VII.
b Histoire 
naturelle, générale et particulière, tome XI, page 291 et suivantes.
 
|<      <      Page 136      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.