Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quatorzième.
•• Le Moustac.
|<      <      Page 283      >      >|
Aller à la page
Le Moustac*.
Le Moustac (planche XXXIX) nous paroît être du même pays que le Macaque, parce qu’il a, comme lui le corps plus court et plus ramassé que les autres guenons ; c’est très-vraisemblablement le même animal que les Voyageurs de Guinée ont appelé Blanc-neza, parce qu’en effet, il a les lèvres au-dessous du nez d’une blancheur éclatante, tandis que le reste de sa face est d’un bleu-noirâtre ; il a aussi deux toupets de poils jaunes au-dessous des oreilles, ce qui lui donne l’air très-singulier ; et comme il est en même temps d’assez petite taille, c’est de tous les singes à longue queue celui qui nous a paru le plus joli.
Caractères distinctifs de cette espèce.
Le moustac a des abajoues et des callosités sur les fesses, la queue beaucoup plus longue que la tête et le

* Moustac. Mustax. Moustache : comme la Guenon dont il est ici 
question n’a point été nommée, nous lui avons donné ce nom, qui suffira 
pour la faire reconnoître et distinguer de toutes les autres ; elle est en 
effet très-remarquable par sa lèvre supérieure, qui est nue et d’une 
blancheur d’autant plus frappante, que le reste de sa face est 
noir.
a Il y a d’autres Singes à la côte d’Or, que l’on nomme 
Blancs-nez, parce que c’est la seule partie de leur corps qui soit de cette 
couleur : ils sont puans et farouches. Relation d’Artus, histoire générale 
des voyages, tome IV, page 238.
 
|<      <      Page 283      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.