Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quatorzième.
•• Le Maimon.
|<      <      Page 176      >      >|
Aller à la page
Le Maimon*.
Les Singes, les Babouins et les Guenons forment trois troupes, qui laissent entr’elles deux intervalles ; le premier est rempli par le Magot, et le second par le Maimon : celui-ci fait la nuance entre les babouins et les guenons, comme le magot la fait entre les singes et les babouins ; en effet, le maimon (pl. XIX) ressemble encore aux babouins par son gros et large museau, par sa queue courte et arquée ; mais il en diffère et s’approche des guenons par sa taille qui est fort au-dessous de celle des babouins, et par la douceur de son naturel. M. Edwards nous a donné la figure et la description de cet animal sous la dénomination de singe à queue de cochon, ce caractère particulier suffit pour le faire reconnoître, car il est le seul de tous les babouins et guenons qui ait la queue nue, menue et tournée comme celle du cochon. Il est à peu près de la grandeur du magot, et ressemble si fort au macaque qu’on pourroit le prendre pour une variété de cette espèce, si sa queue n’étoit pas tout-à-fait différente ; il a la face nue et basanée, les yeux châtains, les paupières noires, le nez

* Maimon. Maimonet, nom que l’on a donné dans les derniers 
siècles aux Singes à queue courte, et que nous avons appliqué à celui-ci en 
attendant qu’on soit informé du nom qu’il porte dans son pays natal, à 
Sumatra et dans les autres provinces de l’Inde méridionale.
Le singe à queue 
de cochon. Glanures d’Edwards, page 8, fig. ibid.
 
|<      <      Page 176      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.