Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Quatorzième.
•• Description du Magot.
|<      <      Page 114      >      >|
Aller à la page
Description du Magot.
Le Magot (planche VII, où il est vu de face ; et pl. VIII, où il est vu de profil) qui a servi de sujet pour cette description, avoit la tête grosse, le nez fort plat et le museau saillant ; les dents canines étoient fort longues et les yeux petits ; il n’y avoit que très-peu d’intervalle entre les deux yeux ; les oreilles étoient courtes et nues, elles avoient beaucoup de rapport à celles de l’homme. La physionomie du magot étoit triste ; il ne l’animoit jamais qu’en montrant les dents, et en agitant rapidement la mâchoire inférieure, au point de choquer à coups réitérés les dents de dessous contre celles de dessus*. Le col étoit court. L’anus (A, pl. IX) sembloit être posé plus haut que dans les autres animaux ; mais les parties du corps de cet animal que l’on pourroit comparer aux fesses de l’homme, parce que tout le corps portoit dessus lorsque l’animal étoit dans la situation d’un homme assis, se trouvoient au-devant de l’anus, au lieu d’être de chaque côté comme dans l’homme ; ces parties étoient dégarnies de poils, calleuses et fort dures, elles formoient deux callosités (B C) qui avoient chacune deux pouces de longueur sur quinze lignes de largeur. Il y a dans la bouche du magot, de chaque côté de la mâchoire inférieure, l’entrée d’une poche qui s’étend le long du cou : on a appelé ces poches des abajoues ; l’animal y dépose des alimens, et les y garde pour les mâcher et les avaler dans un autre temps. J’ai nourri un magot pendant plus d’un an ; il aimoit beaucoup le vin : je l’ai vu manger et boire de tout ce que

* Ce mouvement est commun à plusieurs espèces de Singes.
|<      <      Page 114      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.