Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome treizième.
•• La Saricovienne.
|<      <      Page 319      >      >|
Aller à la page
La Saricovienne*.
« La Saricovienne, dit Thevet, se trouve le long de la rivière de la Plata, elle est d’une nature amphibie, demeurant plus dans l’eau que sur la terre ; cet animal est grand comme un chat, et sa peau qui est mêlée de gris et de noir, est fine comme velours ; ses pieds sont faits à la semblance de ceux d’un oiseau de rivière ; au reste sa chair est très-délicate et très-bonne à manger.a » Je commence par citer ce passage, parce que les Naturalistes ne connoissoient pas cet animal sous ce nom, et qu’ils ignoroient que le Carigueibeju du Bresil, qui est le même, eût des membranes entre les doigts des pieds ; en effet, Marcgrave qui en donne la description, ne parle pas de ce caractère, qui cependant est essentiel, puisqu’il rapproche

* Saricovienne, nom de cet animal au pays de la Plata, et que nous 
avons adopté. Ce mot saricovienne paroît être dérivé de Carigueibeju, qui 
est le nom de cet animal au Bresil, et qui doit se prononcer sarigoviou, ce nom 
signifie bête friande, selon Thevet.
Jiya, quæ et Carigueibeju appellatur à 
Brasiliensibus. Marcgr. Hist. nat. Bras. pag. 234, fig. ibid.
Lutra nigricans 
caudâ depressâ et glabrâ. Barrère. Hist. de la Fr. Équin. pag. 155.
Lutra 
atri coloris maculâ sub gutture flavâ ..…… lutra Brasiliensis. La loutre 
du Bresil. Briss. Reg. anim. pag. 278.
a Singularités de la France 
antarctique, par André Thevet. Paris, 1558, pages 107 et 108.
 
|<      <      Page 319      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.