Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome treizième.
•• Description du Tarsier.
|<      <      Page 90      >      >|
Aller à la page
Description du Tarsier.
Le Tarsier (pl. IX) est un petit animal conformé d’une manière fort extraordinaire, il a les jambes de derrière excessivement longues en comparaison de celles de devant, et principalement la partie qui correspond au coup de pied et au talon de l’homme ; cette partie que les Anatomistes appelent le tarse, est aussi longue que le reste du pied dans l’animal qui fait le sujet de cette description, quoiqu’il ait les doigts fort longs. Le corps du tarsier n’est pas plus grand que celui du mulot ; mais les jambes de derrière sont plus longues que le corps, le cou et la tête pris ensemble ; la tête m’a paru ronde autant que j’ai pu juger des proportions de cet animal, sur un individu desséché et racorni depuis long-temps ; il avoit le museau très-court et mince, les yeux grands à l’excès, et placés fort près l’un de l’autre ; les oreilles longues, droites, nues et transparentes comme celles des rats ; la queue étoit fort longue, elle n’avoit du poil qu’à son origine et à son extrémité, et il ne m’a pas paru qu’elle en eut perdu depuis la mort de l’animal ; il y avoit à chaque pied cinq doigts menus et fort longs ; ceux des pieds de derrière étoient aussi longs que ceux des pieds de devant ; les ongles étoient très-petits, collés sur le bout des doigts, de couleur blanchâtre et pointus, excepté celui du pouce du pied de derrière qui étoit plat ; ce pouce étoit gros et écarté comme le pouce d’une main, mais aussi long que le second doigt. Le poil du tarsier étoit une sorte de laine longue de six à sept lignes, fort douce, de couleur cendrée-noirâtre sur la plus

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 90      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.