Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome treizième.
•• De la Nature, seconde vue.
|<      <      Page j      >      >|
Aller à la page
De la Nature, seconde vue.
Un individu, de quelque espèce qu’il soit, n’est rien dans l’Univers ; cent individus, mille ne sont encore rien : les espèces sont les seuls êtres de la Nature ; êtres perpétuels, aussi anciens, aussi permanens qu’elle ; que pour mieux juger nous ne considérons plus comme une collection ou une suite d’individus semblables ; mais comme un tout indépendant du nombre, indépendant du temps ; un tout toujours vivant, toujours le même ; un tout qui a été compté pour un dans les ouvrages de la création, et qui par conséquent ne fait qu’une unité dans la Nature. De toutes ces unités, l’espèce humaine est la première ; les autres, de l’éléphant jusqu’à la mite, du cèdre jusqu’à l’hysope, sont en seconde et en troisième ligne ; et quoique différentes par la forme, par la substance et même par la vie, chacune tient sa place, subsiste par elle-même, se défend des autres, et toutes ensemble composent et représentent la Nature vivante, qui se maintient et se maintiendra comme elle s’est maintenue : un jour, un siècle, un âge, toutes les portions du temps ne font pas partie de sa durée ; le temps lui-même n’est relatif qu’aux individus, aux êtres dont l’existence est fugitive ;
|<      <      Page j      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.