Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Les Gazelles.
|<      <      Page 201      >      >|
Aller à la page
Les Gazelles*.
Nous avons reconnu treize espèces, ou du moins treize variétés bien distinctes dans les animaux qu’on appelle Gazelles : et dans l’incertitude où nous sommes, si ce ne sont que des variétés, ou si ce seroient en effet des espèces réellement différentes ; nous avons cru devoir les présenter ensemble, en leur assignant néanmoins à chacune un nom particulier, qui, dans le premier cas, ne sera qu’une dénomination précaire, et pourra dans le second, devenir le nom spécifique et propre à l’espèce. Le premier de ces animaux, et le seul auquel nous conserverons le nom générique de Gazelle, est la Gazelle commune**, qui se trouve en Syrie, en Mésopotamie et dans les autres provinces du Levant, aussi-bien qu’en Barbarie et dans toutes les parties

* Gazelle ; en Arabe, Gazal, nom générique que l’on a donné à 
plusieurs animaux d’espèces différentes.
** Dorcas, Dorcades 
Libycæ ventre sunt albo, qui color eis ad laparas usque adscendit, ad ventrem 
verò utrinque latera nigris vittis distinguuntur ; reliqui corporis color rufus 
aut flavus est et pedes quidem eis longi sunt, oculi nigri, cornibus caput 
ornatur et longissimas aures habent. Ælian, de nat. anim. lib. XIV, cap. 
XIV.
Algazel ex Africa. Hernand, hist. Mexic. pag. 893.
Hircus cornibus 
teretibus, arcuatis, ab imo ad summum ferè annulatis, apice tantummodò 
levi…… Gazella Africana. La Gazelle d’Afrique. Briss. regn. anim. pag. 
69.
 
|<      <      Page 201      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.