Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Le Tanrec et le Tendrac.
|<      <      Page 438      >      >|
Aller à la page
Le Tanrec* et le Tendrac**.
Les Tanrecs ou Tenracs (pl. LVI et LVII) sont de petits animaux des Indes orientales qui ressemblent un peu à notre Hérisson, mais qui cependant en diffèrent assez pour constituer des espèces différentes ; ce qui le prouve indépendamment de l’inspection et de la comparaison, c’est qu’ils ne se mettent point en boule comme le hérisson, et que dans les mêmes endroits où se trouvent les tanrecs, comme à Madagascar, on y trouve aussi des hérissons de la même espèce que les nôtres, qui ne portent pas le nom de tanrec, mais qui s’appellent Soraa. Il paroît qu’il y a des tanrecs de deux espèces, ou peut-être de deux races différentes ; le premier qui est à peu près grand comme notre hérisson, a le museau à proportion plus long que le second, il a aussi les oreilles plus apparentes et beaucoup moins de piquans que le

* Tanrec et Tendrac, noms de ces animaux, et que nous avons 
adoptés.
** Erinaceus Americanus albus. Seba, vol. 1, pag. 78, Tab. 
49, fig. 3. Nota. Ce Hérisson que Seba dit lui avoir été envoyé de Surinam, 
ressemble si fort au Tendrac, qu’on ne peut pas douter que ce ne soit le même 
animal ; et s’il est natif de Madagascar, il ne doit pas se trouver en 
Amérique. Cet Auteur l’a mal indiqué à tous égards, car il n’est ni 
Américain ni blanc, il est seulement un peu moins brun que notre hérisson 
d’Europe.
a Voyage à Madagascar par Flaccourt, page 152.
 
|<      <      Page 438      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.