Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Le Porc-épic.
|<      <      Page 402      >      >|
Aller à la page
Le Porc-épic*.
Il ne faut pas que le nom de Porc-épineux qu’on a donné à cet animal dans la plupart des langues de l’Europe nous induise en erreur, et fasse imaginer que le porc-épic soit en effet un cochon chargé d’épines, car

* Porc-épic en Grec et en Latin, Hystrix ; en Arabe, Tzur-ban ; 
selon le Docteur Shaw, en Anglois, Porcupine ; en Allemand, Stachelschwein ; en 
Italien, Porco-spinoso ; en Espagnol, Puerco-espino.
Hystrix. Gesner. Hist. 
quad. fig. page 563. Nota. Quoique Gesner dise que la figure qu’il donne du 
porc-épic a été faite d’après l’animal vivant, elle pèche cependant en 
plusieurs choses, et singulièrement par les dents. Le porc-épic n’a que deux 
dents incisives à chaque mâchoire, et point de dents canines ; et dans la 
figure de Gesner, il a huit dents incisives ou canines.
Porc-épic. Mémoires 
pour servir à l’histoire des animaux, partie II, page 33, fig. pl. 
XLI.
Hystrix, the porcupine. Ray. Syn. quad. pag. 206.
Hystrix Orientalis 
cristata. Seba, vol. I, page 79, fig. 1, Tab. 1. Nota. 1.º L’épithète 
Orientalis est ici mal appliquée, car le porc-épic se trouve en Afrique et 
dans tous les pays chauds de l’Europe et de l’Asie. Nota. 2.º La figure et 
la description de Seba pèchent en ce qu’elles n’indiquent que trois ongles 
aux pieds de derrière, tandis que cet animal en a cinq. M. Linnæus qui avoit 
adopté cette erreur dans ses premières éditions, l’a reconnue et corrigée 
dans les dernières.
Hystrix capite cristato.…… Hystrix, le porc-épic. 
Brisson. Regn. anim. pag. 1-5.
Cristata. Hystrix palmis tetradactylis, plantis 
pentadactylis, capite cristato, caudâ abbreviatâ. Linn. Syst. nat. edit. X, 
pag. 56.
 
|<      <      Page 402      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.