Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Description du Porc-épic.
|<      <      Page 409      >      >|
Aller à la page
Description du Porc-épic.
Le Porc-épic (pl. LI) a beaucoup de rapport au Hérisson, parce que ces deux animaux sont couverts de piquans ; mais ils diffèrent beaucoup l’un de l’autre pour la forme de plusieurs parties du corps, et même pour les piquans. La tête du porc-épic est longue et aplatie sur les côtés ; le museau est gros, il a beaucoup plus d’épaisseur que de largeur, il ressemble au museau du lièvre*, en ce que la lèvre supérieure est fendue presque jusqu’aux narines, dont les ouvertures sont oblongues et parallèles à l’ouverture de la bouche ; les yeux sont petits et les oreilles larges et courtes, elles ressemblent en quelque manière à celles des singes par leur contour, parce qu’elles sont appliquées contre la tête, et qu’elles ont des cavités et des éminences. Les dents incisives ressemblent à celles des rats, des écureuils, du castor, etc. celles du dessous percent la lèvre inférieure qui les enveloppe comme un fourreau ; le cou est gros le corps renflé et la queue courte et de figure conique ; il y a cinq doigts bien formés aux pieds de derrière, et seulement quatre aux pieds de devant, avec un tubercule revêtu d’un ongle à l’endroit du pouce, les ongles sont presque cylindriques et un peu courbes. Les plus grands piquans du porc-épic sont sur la partie postérieure du dos, ils avoient jusqu’à neuf pouces de longueur sur l’individu qui a servi de sujet pour cette description, mais peut-être en avoit-il perdu de plus grands, car il avoit été tué aux environs de Rome

* Voyez le Tome VI de cet Ouvrage, page 268.
|<      <      Page 409      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.