Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Description du Chevrotain.
|<      <      Page 341      >      >|
Aller à la page
Description du Chevrotain.
Le Chevrotain est le plus petit des animaux à pied fourchu, au moins de tous ceux que nous connoissons, il n’a guère plus d’un pied de longueur depuis le bout du nez jusqu’à l’origine de la queue ; la couleur fauve de son poil, ses jambes longues et déliées, sa queue courte et un air de légèreté dans ses proportions, l’ont fait comparer au Cerf, et lui en ont aussi fait donner le nom ; la grande différence qui est entre la taille de ces deux animaux, a rendu le chevrotain plus remarquable qu’il ne l’auroit été, s’il s’étoit trouvé plus gros ; on est surpris d’y voir un grand cerf en raccourci, un cerf adulte qui est aussi petit que l’embryon de notre cerf : mais pour peu que l’on observe le chevrotain, on reconnoît aisément qu’il est d’une espèce bien différente de celle du cerf. Le museau a peu de largeur ; le nez est aussi avancé que la lèvre supérieure, comme celui du cerf, du daim, du chevreuil, et non pas reculé en arrière, comme le nez des boucs, des béliers et des gazelles ; le museau a peu de largeur, les yeux sont grands, les jambes de derrière ont plus de longueur que celles de devant, parce qu’elles ont les canons beaucoup plus longs ; le chevrotain n’a point de larmiers, comme les cerfs, les gazelles, etc ; mais il y a entre les secondes phalanges des doigts, et principalement de ceux de derrière un petit trou peu profond : ainsi la conformation du pied ressemble en quelque manière à celle du pied des gazelles ; je n’ai point trouvé de brosses sur les jambes de devant, ni sur celles de derrière d’un jeune chevrotain, conservé dans
|<      <      Page 341      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.