Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• Description de l’Urson.
|<      <      Page 429      >      >|
Aller à la page
Description de l’Urson.
L’urson (pl. LV) diffère principalement du Porc-épic en ce qu’il a les piquans plus petits, et en grande partie cachés sous de longs poils ; il a aussi le museau moins gros et plus court, les oreilles sont très-petites et entièrement recouvertes par le poil. Les plus grands piquans de cet animal ont deux pouces et demi de longueur et une ligne de diamètre, ils sont en partie blancs ou jaunâtres, et en partie bruns ou noirâtres ; ils se trouvent sur la croupe et sur la queue, et y sont apparens, tandis que ceux du reste du corps sont couverts par des poils longs, fermes et noirs qui ont jusqu’à six pouces de longueur sur les lombes ; leur pointe est de couleur blanche-jaunâtre ; il y a entre ces longs poils et les piquans, une sorte de duvet de couleur cendrée brune qui a quatre ou cinq pouces de longueur sur les lombes ; il est fort épais et presque droit, il se trouve sur toutes les parties du corps, excepté sur les pieds ; les piquans manquent aussi sur les pieds, sur les jambes, sur le ventre et sur la queue ; ces parties n’ont que des poils serrés comme des brosses et de couleur brune noirâtre ou noire ; il y a quelques teintes de bai sous la queue.
[voir figure]

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 429      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.