Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Douzième.
•• De la nature. Première vue.
|<      <      Page iij      >      >|
Aller à la page
DE LA NATURE. PREMIÈRE VUE.
La Nature est le système des loix établies par le Créateur, pour l’existence des choses et pour la succession des êtres. La Nature n’est point une chose, car cette chose seroit tout ; la Nature n’est point un être, car cet être seroit Dieu ; mais on peut la considérer comme une puissance vive, immense, qui embrasse tout, qui anime tout, et qui subordonnée à celle du premier Etre, n’a commencé d’agir que par son ordre, et n’agit encore que par son concours ou son consentement. Cette puissance est de la Puissance divine, la partie qui se manifeste ; c’est en même temps la cause et l’effet, le mode et la substance, le dessein et l’ouvrage : bien différente de l’art humain dont les productions ne sont que des ouvrages morts, la Nature est elle-même un ouvrage perpétuellement vivant, un ouvrier sans cesse actif, qui sait tout employer, qui travaillant d’après soi-même, toujours sur le même fonds, bien loin de l’épuiser le rend inépuisable : le temps, l’espace et la matière sont ses moyens, l’Univers son objet, le mouvement et la vie son but. Les effets de cette puissance sont les phénomènes du monde ; les ressorts qu’elle emploie sont des forces
|<      <      Page iij      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.