Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Onzième.
•• Description du Dromadaire.
|<      <      Page 243      >      >|
Aller à la page
Description du Dromadaire.
Le Dromadaire (planche IX) et le Chameau (planche XXII) sont de grands animaux, d’une figure très-bizarre et fort extraordinaire à nos yeux : ils ont le cou et les jambes fort longues, la tête petite, la queue courte, et le dos chargé d’une ou de deux grosses bosses qui s’élèvent aussi haut que la tête de l’animal, ou qui tombent recourbées sur les côtés du corps. Ces animaux paroissent difformes, lorsque l’on compare leurs proportions et leurs attitudes à celles du cheval ou du cerf, qui ont aussi le cou et les jambes fort longs. La partie supérieure de l’encolure du dromadaire et du chameau ne s’élève pas en ligne droite en sortant du garrot comme la belle encolure du cheval*, et n’a point de courbe en approchant de la tête, mais elle s’étend en avant au sortir du garrot, et ensuite elle a un enfoncement encore plus marqué que celui qui est nommé le coup de hache, dans la fausse encolure des chevaux ; le reste de la partie supérieure de l’encolure du dromadaire et du chameau, est en ligne droite jusqu’à la tête : au contraire la partie inférieure, au lieu d’être en ligne droite depuis le poitrail jusqu’à la ganache, forme un angle très-saillant qui correspond à l’enfoncement de la partie supérieure ; cette courbure du cou se trouve à environ le tiers de sa longueur depuis le garrot ; les deux autres tiers sont dirigés en ligne verticale ou peu inclinée en avant : l’encolure mal faite et la petitesse de la tête donnent au dromadaire et au chameau un air foible et languissant.

* Voyez le volume IV de cet ouvrage, pages 198 et 284.

© CRHST/CNRS

© CRHST-CNRS

|<      <      Page 243      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.