Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Onzième.
•• Description d’un Bélier des Indes.
|<      <      Page 392      >      >|
Aller à la page
Description d’un Bélier des Indes.
Le Bélier des Indes (pl. XXXIV) a, comme notre bélier, le chanfrein arqué, un enfoncement au devant de l’angle antérieur de l’œil, le front moins élevé que celui du Bouc, et les yeux placés plus près des cornes : mais la tête est fort alongée et aplatie sur les côtés du museau, qui a beaucoup de hauteur lorsqu’on le regarde de profil, et qui paroît fort mince lorsque l’on voit l’animal en face ; les oreilles sont longues et pendantes. Les cornes du bélier des Indes, qui a servi de sujet pour cette description, avoient une couleur noire ou noirâtre : elles étoient courtes et contournées en arc de cercle, elles s’étendoient obliquement en dehors et en arrière, et la pointe étoit dirigée en dedans, de façon que si on les avoit prolongées dans la même direction, elles seroient entrées dans le cou, derriere la base des oreilles ; ces cornes avoient une face plate sur leur côté intérieur ; l’extérieur étoit arrondi près de la base, mais vers la pointe il se trouvoit comme sur les cornes de notre bélier une arête qui divisoit le côté extérieur en deux faces. Il y avoit sous la gorge deux glands comme ceux des boucs et des chèvres ; la queue descendoit presque jusqu’à terre. Cet animal avoit, au lieu de laine, un poil semblable à celui du mouflon, non seulement par sa longueur et sa consistance, mais encore par ses couleurs ; le chanfrein, le bout du museau, l’endroit des sourcils, le dedans des oreilles, l’occiput, les alentours des glands et le coude étoient de couleur grise ; il y avoit aussi des poils de cette couleur sur le milieu de la face extérieure
|<      <      Page 392      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.