Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dixième.
•• La Roussette, la Rougette et le Vampire.
|<      <      Page 55      >      >|
Aller à la page
La Roussette*, la Rougette** et le Vampire***.
La Roussette et la Rougette nous paroissent faire deux espèces distinctes, mais qui sont si voisines l’une de l’autre, et qui se ressemblent à tant d’égards, que nous croyons devoir les présenter ensemble. La seconde ne

* La Roussette. Vulgairement le Chien-volant.
Vespertilio ingens. 
Clusii, Exotic. pag. 94.
Vespertilio. Gesn. Hist. avium. pag. 772.
Canis volans 
ternatanus orientalis. Seba, vol. I, pag. 91, Tab. 57. fig. n.º 1 et 
2.
Vespertilio caudâ nullâ. Linn. Syst. nat. edit. IV, pag. 66 ; et edit. VI, 
pag. 7. — Vampyrus. Vespertilio ecaudatus naso simplici, membranâ inter 
fœmora divisâ, edit. X, pag. 31.
Vespertilio cynocephalus ternatanus. Klein, 
de quadrup. pag. 61.
Pteropus rufus aut niger, auriculis brevibus 
acutiusculis…… La Roussette. Brisson, Regn. animal. pag. 216.
The Great bat, 
from Madagascar. Edwards, Hist. of Birds, part. IV, pag. 180.
** La 
Rougette. Le Chien-volant à col rouge.
Pteropus fuscus, auriculis brevibus 
acutiusculis, collo superiore rubro..… La Roussette à col rouge. Brisson, 
Regn. animal. pag. 217.
Nota. Que M. Brisson a séparé avec raison le genre de 
la roussette et de la rougette de celui des chauve-souris, et que M. Linnæus 
s’est trompé lorsqu’il a dit que les chauve-souris et les roussettes 
avoient également quatre dents incisives à la mâchoire supérieure, et autant 
à l’inférieure : cela est vrai des roussettes, mais cela est autrement dans 
les chauve-souris ; elles ont, à la vérité, quatre dents incisives à la 
mâchoire supérieure, mais en même temps elles en ont six à la mâchoire 
inférieure ; ainsi elles ne peuvent être du même genre dans une méthode qui, 
comme celle de cet Auteur, est fondée sur le nombre et l’ordre des 
dents.
*** Le Vampire, animal de l’Amérique qui n’a été 
indiqué que par les noms vagues de grande chauve-souris d’Amérique, ou de 
Chienvolant de la nouvelle Espagne.
Nota. Que M. Linnæus a donné ce même nom 
Vampyrus à la roussette ; ce n’est cependant pas de la roussette des Indes 
orientales à laquelle M. Linnæus applique ce nom de Vampire, mais de 
l’animal d’Amérique dont il est ici question, que les Voyageurs ont dit 
qu’il suçoit le sang des hommes sans les éveiller ; c’est donc à cette 
troisième espèce et non pas à la première qu’on peut donner le nom de 
Vampire.
Canis volans maximus, auritus, ex novâ Hispaniâ. Seba, vol. I, pag. 
92, Tab. 58. fig. n.º 1.
Vespertilio cynocephalus maximus, auritus, ex novâ 
Hispaniâ. Klein, de quadrup. pag. 62.
Spectrum, vespertilio ecaudatus naso 
infundibuli-formi lanceolato. Linn. Syst. nat. edit. X, pag. 31.
Pteropus 
auriculis longis patulis, naso membranâ antrorsum inflexâ aucto. Brisson, 
Regn. animal. pag. 217.
 
|<      <      Page 55      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.