Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dixième.
•• Description du Pangolin.
|<      <      Page 187      >      >|
Aller à la page
Description du Pangolin.
Le Pangolin (pl. XXXIV) a tant de ressemblance pour la forme du corps avec les lézards, qu’on lui en a souvent donné le nom, et il est couvert d’écailles si grandes et si apparentes qu’on l’a désigné par la dénomination de Lézard écailleux. Il a, comme le lézard, la tête petite, le col court et gros, le corps long, les jambes courtes et la queue fort longue, très-grosse à son origine, convexe en dessus, plate en dessous et terminée en pointe. Le museau est alongé et étroit par le bout, le nez ressemble à celui des chiens, les yeux sont très-petits, et les conduits des oreilles se trouvent près des yeux et n’ont point de conque. Le cou est plus gros que la tête, parce que les écailles qui le couvrent sont plus grandes, et par conséquent plus épaisses et plus saillantes que celles de la tête : les écailles du corps et des jambes cachent aussi toutes les proportions de cet animal et le rendent presqu’informe. Il a cinq doigts à chaque pied qui ne sont apparens que par leurs ongles, et ces ongles étoient, dans le pangolin qui a servi de sujet pour cette description, à peu près aussi grands que ceux du tamanoir, mais de couleur blancheâtre ; la dernière phalange des doigts, qui n’a qu’une gouttière longitudinale sur sa face supérieure dans cet animal, est entièrement fendue à son extrémité dans le pangolin, et il y a dans la cavité de l’ongle une lame de même substance que l’ongle qui tient à sa partie supérieure et qui s’étend entre les deux branches de la bifurcation de la dernière phalange du doigt ; les ongles des pieds de devant sont plus grands que ceux
|<      <      Page 187      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.