Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dixième.
•• Description du Fourmiller.
|<      <      Page 165      >      >|
Aller à la page
Description du Fourmiller.
La figure du Fourmiller (pl. XXX) est fort différente de celle des autres animaux quadrupèdes ; il a le museau et les pieds conformés d’une manière très-particulière. La tête est assez bien proportionnée au reste du corps pour sa grosseur, mais le museau est fort effilé et un peu recourbé en bas ; les yeux sont placés près des coins de la bouche, et les oreilles se trouvent sur la partie inférieure des côtés de la tête à peu près à égale distance du bout du museau et de l’occiput ; elles sont très-petites, minces, arrondies et entièrement cachées dans le poil : le cou de l’animal est presque nul. La queue a autant de longueur que le corps et la tête ; elle est pointue et recourbée en dessous par l’extrémité ; sa face inférieure a, sur la longueur de deux pouces et demi depuis la pointe, une peau dénuée de poil et semblable à celle de la plante des pieds. On voit par cette conformation que le fourmiller se sert de sa queue comme d’une main pour saisir différens corps, et pour s’accrocher et se suspendre à divers points d’appui. Les pieds ressemblent aussi à des mains et paroissent être plus propres pour embrasser des corps cylindriques, comme des branches d’arbres, que pour marcher à plate-terre : les pieds de devant ont, comme les pieds de derrière, une sorte de talon qui, à la vérité, n’est pas aussi large ni aussi saillant, mais qui forme une convexité en arrière comme le talon de l’ours, du coati, etc. La plante des quatre pieds s’étend jusqu’aux ongles. En rigueur on ne devroit pas mettre cet animal dans la classe des fissipèdes, car on n’y voit point à l’extérieur de
|<      <      Page 165      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.