Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÉRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Dixième.
•• Description de la partie du Cabinet qui a rapport à l’Histoire Naturelle des Tatous.
|<      <      Page 262      >      >|
Aller à la page
Description de la partie du Cabinet qui a rapport à l’Histoire Naturelle des Tatous. N.º DCDXLVIII. Le fœtus d’un cachicame.
Ce fœtus n’a qu’un pouce sept lignes de longueur depuis le sommet de la tête jusqu’à l’origine de la queue ; la tête est longue de huit lignes depuis le bout du museau jusqu’à l’occiput ; la queue a un pouce de longueur. Non seulement les neuf bandes mobiles sont déjà bien distinctes sur le dos de ce cachicame, mais aussi les petites pièces dont elles sont composées ; on voit de même les petites pièces qui devoient former toute l’enveloppe osseuse de cet animal, et on aperçoit les empreintes triangulaires en forme d’ongle sur les pièces des bandes mobiles du dos du dernier rang du têt des épaules et du premier rang du têt de la croupe. La peau des parties qui ne doivent point avoir d’enveloppe osseuse dans l’adulte, est néanmoins couverte de petits tubercules rangés symmétriquement et assez ressemblans à ceux de l’enveloppe osseuse pour faire présumer qu’ils prendroient dans la suite le même accroissement, si l’on ne voyoit le contraire dans les cachicames adultes. Les yeux du fœtus dont il s’agit ici sont fermés ; mais le nez, les oreilles, les pieds sont bien développés.

© CRHST/CNRS

© CRHST-CNRS

© CRHST-CNRS

|<      <      Page 262      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.