Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de BUFFON,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIERE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Premier.
•• CONCLUSION.
|<      <      Page 610      >      >|
Aller à la page
CONCLUSION.
Il paroît certain par les preuves que nous avons données (Art. VII & VIII) que les continens terrestres ont été autrefois couverts par les eaux de la mer ; il paroît tout aussi certain (Art. XII) que le flux & le reflux, & les autres mouvemens des eaux, détachent continuellement des côtes & du fond de la mer, des matières de toute espèce, & des coquilles qui se déposent ensuite quelque part, & tombent au fond de l’eau comme des sédimens, & que c’est-là l’origine des couches parallèles & horizontales qu’on trouve par-tout. Il paroît (Art. IX) que les inégalités du globe n’ont pas d’autre cause que celle du mouvement des eaux de la mer, & que les montagnes ont été produites par l’amas successif & l’entassement des sédimens dont nous parlons, qui ont formé les différens lits dont elles sont composées. Il est évident que les courans qui ont suivi d’abord la direction de ces inégalités, leur ont donné ensuite à toutes la figure qu’elles conservent encore aujourd’hui (Art. XIII), c’est-à-dire, cette correspondance alternative des angles saillans toûjours opposez aux angles rentrans. Il paroît de même (Art. VIII & XVIII) que la plus grande partie des matières que la mer a détachées de son fond & de ses côtes, étaient en poussière lorsqu’elles se sont précipitées en forme de sédimens, & que cette poussière impalpable a rempli l’intérieur des coquilles absolument & parfaitement, lorsque ces matières se sont trouvées ou de la nature même des
|<      <      Page 610      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.