Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de BUFFON,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIERE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROY. Tome Premier.
•• ARTICLE XVII. Des Isles nouvelles, des Cavernes, des Fentes perpendiculaires, &c.
|<      <      Page 536      >      >|
Aller à la page
PREUVES DE LA THEORIE DE LA TERRE. ARTICLE XVII. Des Isles nouvelles, des Cavernes, des Fentes perpendiculaires, &c.
Les Isles nouvelles se forment de deux façons, ou subitement par l’action des feux soûterrains, ou lentement par le dépôt du limon des eaux. Nous parlerons d’abord de celles qui doivent leur origine à la première de ces deux causes. Les anciens Historiens & les voyageurs modernes, rapportent à ce sujet des faits, de la vérité desquels on ne peut guère douter. Sénèque assure que de son temps l’isle de Thérasie 92 parut tout d’un coup à la vûe des mariniers. Pline rapporte qu’autrefois il y eut treize isles dans la mer méditerranée qui sortirent en même temps du fond des eaux, & que Rhodes & Délos sont les principales de ces treize isles nouvelles ; mais il paroît par ce qu’il en dit, & par ce qu’en disent aussi Ammian Marcellin, Philon, &c. que ces treize isles n’ont pas été produites par un tremblement de terre, ni par une explosion soûterraine : elles étoient auparavant cachées sous les eaux, & la

92 [note originale] Aujourd’hui Santorin. 
|<      <      Page 536      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.