Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE, AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Sixième.
•• Le chat.
|<      <      Page 17      >      >|
Aller à la page
policés, tous les chiens ont les oreilles droites ; au lieu qu’en Espagne, en France, en Angleterre, en 
Turquie, en Perse, à la Chine et dans tous les pays civilisés, la plupart les ont molles et pendantes. Les 
chats domestiques n’ont pas les oreilles si roides que les chats sauvages, l’on voit qu’à la Chine, qui 
est un empire très-anciennement policé et où le climat est fort doux, il y a des chats domestiques à 
oreilles pendantes. C’est par cette même raison que la chèvre d’Angora, qui a les oreilles pendantes, 
doit être regardée entre toutes les chèvres comme celle qui s’éloigne le plus de l’état de nature : 
l’influence si générale et si marquée du climat de Syrie, jointe à la domesticité de ces animaux chez 
un peuple très-anciennement policé, aura produit avec le temps cette variété, qui ne se maintiendroit pas 
dans un autre climat. Les chèvres d’Angora nées en France n’ont pas les oreilles aussi longues ni aussi 
pendantes qu’en Syrie, et reprendroient vraisemblablement les oreilles et le poil de nos chèvres après un 
certain nombre de générations. 
|<      <      Page 17      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.