Buffon @ web  [Accueil]
Moteur de recherche portant sur le texte
•Leclerc, Comte de Buffon,  HISTOIRE NATURELLE, GÉNÉRALE ET PARTICULIÈRE,AVEC LA DESCRIPTION DU CABINET DU ROI. Tome Vingt-troisième.
•• Variétés du Pélican.
|<      <      Page 304      >      >|
Aller à la page
d’une manière plus évidente dans le pélican, mais qui peut se reconnoître dans tous les oiseaux, et que 
M. Lory, célèbre et savant Médecin de Paris, a démontré par la communication de l’air jusque dans les 
os et les tuyaux des plumes des oiseaux. Dans le pélican l’air passe de la poitrine dans les sinus 
axillaires, d’où il s’insinue dans les vésicules d’une membrane cellulaire épaisse et gonflée, qui 
recouvre les muscles et enveloppe tout le corps, sous la membrane où les plumes s’implantent ; ces 
vésicules en sont enflées au point qu’en pressant le corps de cet oiseau, on voit une quantité d’air 
fuir de tous côtés sous les doigts. C’est dans l’expiration que l’air comprimé dans la poitrine, 
passe dans les sinus, et de-là se répand dans toutes les vésicules du tissu cellulaire ; on peut même en 
soufflant dans la trachée artère, rendre sensible à l’œil cette route de l’airt, et l’on 
conçoit dès-lors combien le pélican peut augmenter par-là son volume sans prendre plus de poids, et 
combien le vol de ce grand oiseau doit en être facilité.
Du reste, la chair du pélican n’avoit pas besoin 
d’être défendue chez les Juifs comme immondeu ; car elle se défend d’elle-même par son 
mauvais goût, son odeur  

t Voyez l’Histoire de l’Académie des Sciences, depuis 1666 
jusqu’en 1686, tome II, page 144 et suivantes.
u « Moyses, Auteur 
Hébrieu, a dit dans le onzième chapitre du Levitique, que le cygne et 
l’onocrotalus, étoient oyseaux immondes. » Belon, Nat. des Oiseaux, page 
155.

 

© CRHST/CNRS

|<      <      Page 304      >      >|
Aller à la page
Créer son extrait avec MonPDF Marquer cette page avec votre compte ICEberg+

Directeurs de publication : Pietro Corsi (Oxford University), Thierry Hoquet (Université de Nanterre - Paris X)
Réalisation : plateforme technologique du CRHST-CNRS (ICEberg-db v.3.0.1/S. Pouyllau) ; Hébergement : Centre de Calcul de l'IN2P3-CNRS.